1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Argumentaire Vandières

 


Historique
-    1996 : déclaration d’utilité publique pour la gare TGV Lorraine à Cheminot-Louvigny.
-    2000 : signature d’un accord additionnel prévoyant la gare d’interconnexion de Vandières par l’Etat, le Conseil Régional de Lorraine, les Conseils Généraux de Moselle et de Meurthe-et-Moselle et RFF.
-    2009 : enquête publique concernant la gare TGV/TER de Vandières décrétée par le préfet de Meurthe-et-Moselle.
-    2011 : la gare est déclarée d’utilité publique.
-    2014 : le secrétaire d’Etat Christian Eckert annonce la prolongation du dispositif TICPE Grenelle pour le financement de la LGV Est dont la gare d’interconnexion de Vandières fait partie intégrante.
-    2014 : le président du Conseil Régional, Jean-Pierre Masseret annonce son intention de consulter les lorrains.
-    2015 : consultation publique en Lorraine le 1er février

Qu’est qu’une gare d’interconnexion?
Une gare d’interconnexion est une gare permettant de relier le TER (transport régional) et le TGV (transport national/européen).

Pourquoi c’est un projet écologiquement viable?
-    Réduire la consommation des énergies fossiles ;
-    Réduire les émissions de CO2 ;
-    Favoriser les déplacements en transports collectifs.

L’interconnexion TGV/TER permettra un report des voyageurs de la route vers le TER estimé à 32% car actuellement il n’est possible de se rendre à Louvigny uniquement par la route (voiture, taxi, navette).
1500 voyageurs par jour fréquentent la gare de Louvigny, soit un minimum de 1000 trajets quotidiens en voiture depuis Metz ou Nancy. Pour un parcours moyen (60km), on évite un rejet de 10kg de CO2.

-    Réduction du trafic sur l’A31.
-    Transport plus sécurisé en TER qu’en voiture.
-    Le cahier des charges de la gare intègre toutes les normes HQE (Haute Qualité Environnementale).

Pourquoi c’est un projet économiquement viable?

-    Le coût de transport en TER est plus attractif que si on utilise sa voiture (essence, parking, entretien…), la navette ou le taxi. Sans oublier le gain de temps (autoroute saturée).
-    Le financement de la gare est assuré (120M€) par le dispositif « TICPE Grenelle », le produit de cette taxe est exclusivement réservé au financement de la LGV Est et de la gare d’interconnexion de Vandières et ne peut être attribué à autre chose.
-    Aucun impôt supplémentaire, emprunt, ou autre contribution des collectivités territoriales.
-    Quid de Louvigny? Une reconversion de la gare pour le transport de Fret est prévue (étude de faisabilité datant de 2008).