1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

 Metz, le 11 décembre 2012
Groupe des éluEs Europe Ecologie Les Verts, Conseil Régional de Lorraine
Avec le soutien de Sandrine BELIER, députée Européenne

à

Madame la Ministre, Cécile DUFLOT,
Monsieur le Ministre délégué, Pascal CANFIN,
Monsieur le Président du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent PLACE,
Madame la co-Présidente du groupe EELV à l'Assemblée Nationale, Barbara POMPILI,
Monsieur le co-Président du groupe EELV à l'Assemblée Nationale, François de RUGY,
Monsieur Pascal DURAND, Secrétaire National d'EELV,                          
Monsieur Thomas MATAGNE, commission énergie EELV,
Madame Eva SAS, commission économie EELV

Cher- e- s Ami-e-s,

Le dossier d'ARCELOR-MITTAL prend une tournure des plus inquiétantes et le recul de l'industriel sur le projet ULCOS confirme que l'accord passé avec le gouvernement s'avère un marché de dupes.
Il est important pour nous de porter à votre connaissance les éléments techniques et politiques de la position que nous tenons au niveau régional en tant qu'élus EELV.

Notre constante implication sur le terrain auprès de l'intersyndicale nous a permis d'être convaincus très tôt, non seulement de la viabilité du site mais aussi de son intérêt national. De ce point de vue, le rapport Faure demandé par le ministre Montebourg n'a fait qu'entériner notre intime conviction.
Depuis, nous avons organisé une formation avec le Cédis et nos partenaires PS et PC pour évaluer l'intérêt que représenterait le projet de méthanation expérimenté à Stuttgart s'il était couplé avec ULCOS. La méthanation lèverait une de nos réticences à propos d'ULCOS. En effet, cette technique aurait le double avantage d'éviter le stockage du CO2 dans le sous-sol et de permettre la production de méthane.

Sandrine Bélier, notre députée européenne, s'est rendue au moins  à trois reprises sur le site de Florange pour y rencontrer les sidérurgistes. Elle les a reçus au Parlement Européen à Strasbourg avec ses collègues verts et socialistes. Elle a soutenu leur démarche et participé à lancer le débat sur la sidérurgie en Europe et l'importance de soutenir le maintien en activité des sites européens du groupe ArcelorMittal (dont Florange) auprès de la Commission Européenne. Le Parlement Européen adoptera ce jeudi une résolution de soutien à l'acier en Europe.

Nous avons assisté à la promesse faite par le candidat Hollande à Florange de présenter au plus vite une loi aux Assemblées qui garantirait par l'Etat le maintien d'un outil industriel viable, s'il s'avérait abandonné par son propriétaire privé. Nous avons soutenu cette idée d'autant plus que nous avions un exemple similaire proche avec la sidérurgie sarroise.

Parallèlement, le Conseil Parlementaire Interrégional (Lorraine, Sarre, Rhénanie Palatinat, Wallonie et Luxembourg) présidé par notre élue EELV, Josiane Madelaine, s'est également prononcé dans ce sens lors d'une réunion exceptionnelle à Liège en juin 2012.

Depuis le début de cette affaire, nous avons fonctionné en bonne intelligence avec nos partenaires de la majorité régionale (PS et PC) comme l'indiquent les motions votées en séance plénière de décembre 2011 et novembre 2012 que nous avions présentées conjointement.
Ces derniers jours, nous avons aussi soutenu le Président Masseret dans ses démarches auprès du Gouvernement.
Mais force est de constater que nous sommes malheureusement dans l'impasse. Le niveau régional ne semble plus être suffisant, même si nous ne relâchons pas nos efforts de persuasion.

Aussi, nous vous demandons, aux uns et aux autres, de relayer notre position dans les différentes instances où vous exercez vos mandats.  

Florange peut être et doit être le symbole d'une politique de  modernisation de la sidérurgie française et européenne vers un outil industriel d'excellence réunissant la compétitivité, la durabilité et le travail décent. Une politique gagnante pour les entrepreneurs, pour les salariés, pour la qualité de vie et la planète.
Aujourd'hui le courage et la détermination politique c'est à Florange qu'il faut les montrer.
Les écologistes défendent le maintien d'activités industrielles lourdes sur notre territoire quand elles sont viables et responsables du point de vue environnemental et social ce qui peut être le cas de la sidérurgie à Florange.

Il est nécessaire que le Gouvernement s'inscrive dans une logique de défense et de sauvegarde de la sidérurgie lorraine et qu'il mette en œuvre ses promesses de campagne. Les annonces du Premier Ministre doivent s'accompagner d'une grande fermeté et être assorties de la mise en chantier immédiate de la loi promise par le candidat Hollande lors de sa venue à Florange.
Nous comptons sur vous pour porter la voix de l'avenir écologique et de proximité de la sidérurgie en Lorraine. Vous pouvez compter sur notre soutien pour vous apporter toutes les informations utiles.

Merci de nous faire part des initiatives que vous comptez prendre pour peser auprès du Gouvernement qui a les cartes en main, afin que nous puissions les relayer au niveau régional et européen.

Ecologiquement vôtre,

Guy HARAU                                                               Sandrine BELIER
Président groupe élu-e-s EELV                                 Députée Européenne  EELV
Conseil Régional de Lorraine