1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Les Lorrains croient à la sidérurgie à Florange

 Metz, le 11 décembre 2012
Groupe des éluEs Europe Ecologie Les Verts, Conseil Régional de Lorraine
Avec le soutien de Sandrine BELIER, députée Européenne

à

Madame la Ministre, Cécile DUFLOT,
Monsieur le Ministre délégué, Pascal CANFIN,
Monsieur le Président du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent PLACE,
Madame la co-Présidente du groupe EELV à l'Assemblée Nationale, Barbara POMPILI,
Monsieur le co-Président du groupe EELV à l'Assemblée Nationale, François de RUGY,
Monsieur Pascal DURAND, Secrétaire National d'EELV,                          
Monsieur Thomas MATAGNE, commission énergie EELV,
Madame Eva SAS, commission économie EELV

Cher- e- s Ami-e-s,

Le dossier d'ARCELOR-MITTAL prend une tournure des plus inquiétantes et le recul de l'industriel sur le projet ULCOS confirme que l'accord passé avec le gouvernement s'avère un marché de dupes.
Il est important pour nous de porter à votre connaissance les éléments techniques et politiques de la position que nous tenons au niveau régional en tant qu'élus EELV.

Notre constante implication sur le terrain auprès de l'intersyndicale nous a permis d'être convaincus très tôt, non seulement de la viabilité du site mais aussi de son intérêt national. De ce point de vue, le rapport Faure demandé par le ministre Montebourg n'a fait qu'entériner notre intime conviction.
Depuis, nous avons organisé une formation avec le Cédis et nos partenaires PS et PC pour évaluer l'intérêt que représenterait le projet de méthanation expérimenté à Stuttgart s'il était couplé avec ULCOS. La méthanation lèverait une de nos réticences à propos d'ULCOS. En effet, cette technique aurait le double avantage d'éviter le stockage du CO2 dans le sous-sol et de permettre la production de méthane.

Sandrine Bélier, notre députée européenne, s'est rendue au moins  à trois reprises sur le site de Florange pour y rencontrer les sidérurgistes. Elle les a reçus au Parlement Européen à Strasbourg avec ses collègues verts et socialistes. Elle a soutenu leur démarche et participé à lancer le débat sur la sidérurgie en Europe et l'importance de soutenir le maintien en activité des sites européens du groupe ArcelorMittal (dont Florange) auprès de la Commission Européenne. Le Parlement Européen adoptera ce jeudi une résolution de soutien à l'acier en Europe.

Nous avons assisté à la promesse faite par le candidat Hollande à Florange de présenter au plus vite une loi aux Assemblées qui garantirait par l'Etat le maintien d'un outil industriel viable, s'il s'avérait abandonné par son propriétaire privé. Nous avons soutenu cette idée d'autant plus que nous avions un exemple similaire proche avec la sidérurgie sarroise.

Parallèlement, le Conseil Parlementaire Interrégional (Lorraine, Sarre, Rhénanie Palatinat, Wallonie et Luxembourg) présidé par notre élue EELV, Josiane Madelaine, s'est également prononcé dans ce sens lors d'une réunion exceptionnelle à Liège en juin 2012.

Depuis le début de cette affaire, nous avons fonctionné en bonne intelligence avec nos partenaires de la majorité régionale (PS et PC) comme l'indiquent les motions votées en séance plénière de décembre 2011 et novembre 2012 que nous avions présentées conjointement.
Ces derniers jours, nous avons aussi soutenu le Président Masseret dans ses démarches auprès du Gouvernement.
Mais force est de constater que nous sommes malheureusement dans l'impasse. Le niveau régional ne semble plus être suffisant, même si nous ne relâchons pas nos efforts de persuasion.

Aussi, nous vous demandons, aux uns et aux autres, de relayer notre position dans les différentes instances où vous exercez vos mandats.  

Florange peut être et doit être le symbole d'une politique de  modernisation de la sidérurgie française et européenne vers un outil industriel d'excellence réunissant la compétitivité, la durabilité et le travail décent. Une politique gagnante pour les entrepreneurs, pour les salariés, pour la qualité de vie et la planète.
Aujourd'hui le courage et la détermination politique c'est à Florange qu'il faut les montrer.
Les écologistes défendent le maintien d'activités industrielles lourdes sur notre territoire quand elles sont viables et responsables du point de vue environnemental et social ce qui peut être le cas de la sidérurgie à Florange.

Il est nécessaire que le Gouvernement s'inscrive dans une logique de défense et de sauvegarde de la sidérurgie lorraine et qu'il mette en œuvre ses promesses de campagne. Les annonces du Premier Ministre doivent s'accompagner d'une grande fermeté et être assorties de la mise en chantier immédiate de la loi promise par le candidat Hollande lors de sa venue à Florange.
Nous comptons sur vous pour porter la voix de l'avenir écologique et de proximité de la sidérurgie en Lorraine. Vous pouvez compter sur notre soutien pour vous apporter toutes les informations utiles.

Merci de nous faire part des initiatives que vous comptez prendre pour peser auprès du Gouvernement qui a les cartes en main, afin que nous puissions les relayer au niveau régional et européen.

Ecologiquement vôtre,

Guy HARAU                                                               Sandrine BELIER
Président groupe élu-e-s EELV                                 Députée Européenne  EELV
Conseil Régional de Lorraine

                                       

Filière Aéronautique

 Commission Permanente du 28 septembre 2012 :

Les élus du groupe EEL ont voté « contre » la proposition de lancer un Appel à Projets « d'investissement de croissance - filière Aéronautique » pour une enveloppe de 500 000 euros.

Seuls au sein de l'hémicycle du Conseil Régional, ils ont ainsi dénoncé le modèle économique qui vise à envisager la croissance économique à tout prix, qui plus est d'une filière, l'aéronautique, en soit contestable, mais de plus quasi inexistante en Lorraine, malgré la représentation que voudraient s'en faire certains autres élus.

Le risque existe également, à travers cet Appel à Projets, qu'une entreprise telle que GECI, déjà largement abondée par des fonds publics, puissent encore bénéficier de quelques subsides régionaux !

Les élus Europe Ecologie les Verts auraient préféré une inversion des cibles d'investissement de la Région au profit de l'Economie Sociale et Solidaire.

En effet, le même jour, la commission permanente du Conseil Régional, ne votait que 200 000 euros d'enveloppe pour des Aides à l'émergence et au développement des SCOP. Ces structures sont pourtant reconnues comme les structures les plus créatrices d'emplois en Lorraine actuellement...

Terra Lorraine : pour éviter que l'économie chinoise n'envahisse la Lorraine

Communiqué de presse du 12 octobre 2012

Les élus écolos sont absents ce 12 octobre au lancement du projet Terra Lorraine ! Pourquoi ?

Le pôle d'affaire chinois sur la zone d'Illange annonce 2 000 entreprises et 3 000 emplois ...  Cela pourrait être un programme prometteur pour la Lorraine mais les élus EELV dénoncent l'absence totale de lisibilité de ce projet. Trop de questions restent en suspens ou laissent entendre des débuts de réponse qui ne conviennent pas aux élus EELV :

-        Des bruits affirment que le gouvernement chinois ne semble pas soutenir cette implantation. Qu'en est-il exactement ? Si c'est le cas, cela laisse songeur sur la qualité du projet !

-        Les fonds recueillis seraient d'origine kazakhe et/ou russe via le Luxembourg. Là encore, si cette information s'avère exacte, on peut se demander quels buts sont réellement poursuivis dans ce projet. Certains éléments pourraient laisser penser d'ailleurs que ce projet se résumera à une opération immobilière de luxe (hôtel 4 étoiles).

-        Les Lorraines et les Lorrains auront-ils accès aux emplois promis ? Déjà, on sait que les 2/3 des emplois seront détenus par des Chinois et une bonne partie du reste par des Chinois présents en Europe depuis plus de 5 ans. Ce n'est pas acceptable.

-        La liste et la nature des entreprises qui doivent s'implanter est introuvable, y compris pour les 400 premières entreprises de demain ! Quelles conséquences sur le tissu économique local ? S'agit-il d'inonder le marché de produits importés qui mettront en difficulté tout le tissu économique lorrain ? A ce compte-là, le risque de destruction d'emplois lorrains est réel.

-        Du point de vue environnemental, un projet d'une telle envergure pose les questions habituelles des conséquences indirectes dues à un surcroit de circulation dans un secteur déjà chargé (on parle de 500 containers par jour à terme).

Autant de questions qui laissent les élus régionaux et locaux d'EELV très sceptiques et les ont convaincus de ne pas assister au lancement de ce projet. Aucun engagement de leur part ne se fera dans l'état actuel du projet.

Florange, toujours !

florange1
Le 23 mars, il faisait beau et beaucoup d'élus ont participé à la manifestation syndicale.

Mais la lutte continue à Florange et, malgré la pluie, les élus se sont rendus officiellement sur place une fois de plus, le 20 avril.
Cette fois, il a été question d'Ulcos et d'Europe avec les salariés en résistance d'Arcelor Mittal.
Comme Sandrine Bélier s'y est engagée, les élus régionaux appuieront la demande d'entretien adressée par courrier au président de la Commission Européenne, Barroso.
Daniel-Edouard-Pascal

Florange : lettre ouverte ... sans réponse

Le 23 février, les élus EELV envoyait cette lettre ouverte au Préfet ... sans réponse à ce jour !

FLORANGE appartient à ceux qui y croient !

Alors que le carnet de commandes était quasiment suffisant, la direction d'Arcelor Mittal  a décidé de maintenir les hauts fourneaux du site de Florange à l'arrêt.
Pour nous, élus régionaux Europe Ecologie Les Verts, Socialistes, Communistes, ce n'est pas admissible.
Quand on sait qu'au même moment Mittal annonce l'importation de 60 000 tonnes de métal de Russie, comment ne pas croire que tout est fait pour neutraliser la production en Lorraine ? Au profit de quel intérêt ? Ne peut-on assimiler cette attitude comme un abandon de fait ?
En tant qu'élus en gestion de la Région, nous ne voulons pas croire que cette décision signe inéluctablement la mort de la sidérurgie dans la vallée.

Les hauts fourneaux doivent redémarrer le plus vite possible et tout doit être fait pour que  la sidérurgie devienne une industrie d'avenir en Lorraine.
Nous demandons la mise en place d'une table ronde avec l'ensemble des  responsables publics et syndicaux des collectivités territoriales de Lorraine et de l'Etat.
Cette assemblée aurait deux missions :
D'une part, elle étudierait les recours en justice à mettre en œuvre contre un entrepreneur :
-        qui ne prend pas ses responsabilités
-        qui compte sur l'argent public pour indemniser ses salariés au chômage technique
-        qui utilise le crédit impôt recherche comme outil de défiscalisation et les permis de droit à polluer comme support de spéculation.
D'autre part, cette assemblée élaborerait des scénarii de montages administratifs et financiers permettant la réappropriation du site par ses travailleurs, à l'image de ce qui a pu se faire chez nos voisins en Sarre.