1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Assises de la Solidarité Internationale

assises_coopration_dcentralise_mars2013_014bisComme chaque année, à la fin de l'hiver, c'est l'occasion donnée par la Région aux différents acteurs de la Coopération Décentralisée (près de 150 personnes ce 5 mars 2013) de rencontrer les partenaires institutionnels qui mettent en place les outils techniques et financiers pouvant les soutenir dans leurs actions vers les pays bénéficiaires. Depuis 2004, le Conseil Régional de Lorraine investit chaque année plus de 350 000 EUR pour soutenir ces projets. «Contrairement à d'autres régions, nous n'avons pas de partenariats directs avec les pays dits du Sud, explique Josiane Madelaine. Nous intervenons donc par l'intermédiaire d'associations, de communes ou de lycées. »

Ceux-ci répondent aux appels à projets du Conseil Régional articulés autour de 3 axes majeurs :
-        l'appui à l'engagement des Lorrains et notamment de la jeunesse,
-        l'encouragement de la solidarité et de l'échange, comme la construction du centre social Les Baobabs au Sénégal menée par plusieurs associations lorraines,
-        le souci de répondre aux besoins premiers des populations, à savoir l'accès à l'eau, la santé et l'agriculture.

En 2012, la Région a ainsi participé à la mise en œuvre de 61 projets de solidarité dans 18 pays différents. «Nous avons remarqué que les pays en développement ont davantage besoin d'aides fonctionnelles que d'aides matérielles, souligne Josiane Madelaine. L'objectif est donc de créer des structures pérennes et adaptées à leurs besoins. »

assises_coopration_dcentralise_mars2013_002_bisCette année, les Assises ont été dédiées à la réflexion autour de la constitution d'un réseau multi-acteurs, à l'image du Cercoop de Franche-Comté présenté par sa chargée de mission, Vanessa Campan ou de France Volontaires représenté par Delphine Bignan. De son côté, Anne-Marie Mével-Reingold du ministère des Affaires Etrangères a indiqué comment l'Etat soutiendra cette initiative. Les acteurs lorrains, dont Antony Caps, Conseiller Général EELV en Meurthe et Moselle, avaient au préalable dressé une sorte d'état des lieux régional. La réflexion se poursuit le 28 mars, menée par les volontaires séduits par cette forme de coordination entre les acteurs...