1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Nord-mosellan

12è Vice-Présidente chargée de la Coopération Décentralisée et des Relations Internationalesjosiane_rec

Membre de la Commission aux formations

Représentante de la région aux conseils d'administration du :

  • Lycée Professionnel Régional "La Malgrange" - Thionville
  • Lycée Technologique et Professionnel Privé "Saint Vincent de Paul" – Algrange
  • Lycée Technologique et Professionnel Privé "Saint André" – Ottange
  • Lycée Polyvalent Régional Industriel "Gaspard Monge" – Hayange

Commissions aux formations

Cattenom : non conformité de 2 piscines

 Communiqué de Presse du 07 février 2012

Anomalie dans les piscines de Cattenom : les élues EELV de la CLI (Commission Locale d'Information) réagissent !

EDF minimise les anomalies de Cattenom
EDF a classé au niveau 1 sur l'échelle INES l'anomalie constatée sur un tuyau des piscines des réacteurs 2 et 3.
En relevant l'évènement au niveau 2, ce qui est rarissime, l'ASN a marqué l'importance qu'elle accorde aux conséquences du défaut constaté, conséquences qu'EDF ne pouvait pas ignorer.
C'est en connaissance de cause qu'EDF a minimisé un écart au référentiel de conception, cherchant ainsi à en atténuer l'impact auprès des autorités et des populations concernées,

EDF : la politique de l'autruche
Le défaut incriminé concerne un dispositif susceptible de prévenir la vidange des piscines de refroidissement des combustibles.
Or le refroidissement des combustibles est un élément majeur de la sûreté des installations nucléaires.
Le combustible n'étant plus refroidi, la température monte en puissance, altérant alors les éléments du combustible et dégageant les éléments gazeux radioactifs.
Ce phénomène a été mis en évidence à Fukushima. EDF semble avoir la mémoire courte!

Inspections et visites décennales : un filet à larges mailles
Depuis 24 ans les inspections nombreuses et variées et les visites décennales n'ont pas réussi à détecter un tel défaut lourd de conséquences pour la sûreté. Nous voulons savoir pourquoi.
Quels autres défauts, anomalies, insuffisances passés à la trappe ?

Nous demandons une étude historique des inspections et visites décennales pour expliquer cette nouvelle anomalie : il convient de s'interroger sur l'efficacité des systèmes de contrôle des installations, 
Josiane Madelaine                                                                                    
Vice-Présidente du CR de Lorraine                                              
Eliane Romani
Maire Adjointe de Thionville
Membres de la CLI de Cattenom

 

communiqué de presse CLI Cattenom

Les élues Europe Ecologie Les Verts réagissent à l’annonce de l’IRSN :

Leucémies chez les enfants et centrales Nucléaires…

Une récente étude produite par l’INSERM avec l’IRSN a signalé un doublement de la fréquence des cancers du sang chez les enfants et adolescents habitant à moins de 5 km de l’une des 19 centrales nucléaires françaises et que cette sur-incidence de leucémies est statistiquement significative. 
Cette corrélation ne peut manquer de nous interpeller en particulier dans l’environnement de la centrale nucléaire de Cattenom. 
Les travaux des Commissions Locales d’Information (CLI) des installations nucléaires ont évolué depuis un an dans le contexte post-Fukushima en se penchant particulièrement sur les conditions de sûreté tant interne qu’externe des 19 centrales atomiques en France.
En complément de cette orientation, il nous apparaît indispensable :
D’intégrer l’état de santé tant des salariés des sites nucléaires que des habitants des régions concernées comme un axe de travail important des CLI.
D’élargir le travail effectué ici à l’ensemble des installations nucléaires, au-delà des seuls réacteurs, en particulier à des sites de la chaîne du combustible dont les rejets dans l’environnement sont plus importants. Par ailleurs, il convient de prendre en compte toutes les voies d’atteinte du public et non les seuls rejets atmosphériques (dont les retombées sont plus faciles à cerner). 
De lancer des études épidémiologiques d’envergures internationales pour augmenter la puissance statistique, ce qui demande d’harmoniser les outils méthodologiques. Cette démarche avait déjà permis d’établir la relation entre cancer du poumon et radon domestique.
Nous sollicitons ce jour le président de la CLI de Cattenom, Monsieur Patrick WEITTEN pour que cette question soit inscrite à l’ordre du jour de la prochaine CLI.

Josiane MADELAINE                                      
Vice-Présidente au Conseil Régional de Lorraine
Présidente de L’ALQA (Association Lorraine pour la Qualité de l’Air)        
Membre de la CLI (Commission Locale d’Information) de Cattenom

Eliane ROMANI                               
Maire Adjointe de Thionville             
Membre de la CLI (Commission Locale d’Information) de Cattenom          

 

Pollution de l'air : la radioactivité ne connait pas les frontières

Depuis l'accident de Tchernobyl, on a admis que les nuages nucléaires ne s'arrêtaient pas aux frontières ...
Avec la catastrophe de Fukushima, il est clair que les risques liés à l'industrie nucléaire se jouent du développement technologique d'un pays ...
En clair, pour nous écologistes, il est évident que nous vivons avec le risque d'un accident nucléaire majeur en France.
C'est pourquoi, en dehors même de notre lutte pour sortir du nucléaire le plus rapidement possible, il m'est apparu de ma responsabilité de Présidente du Conseil Parlementaire Interrégional (CPI) de la Grande Région et Présidente de l'Association Lorraine pour la Qualité de l'Air (ALQA) spécialisée sur la radioactivité, d'impulser l'idée de fédérer la surveillance de la radioactivité au niveau de la Grande Région. lire la note

La Grande Région …..elle est passée par ici, elle repassera par là….

Tout conseiller régional est régulièrement sollicité pour participer à des réunions de travail, assister à des colloques ou des conférences, visiter des installations nouvelles ou rénovées…. Depuis juin 2010, ces invitations se font de plus en plus nombreuses. J’ai privilégié tout ce qui touche à la Grande Région, afin d’appréhender, aux différents niveaux de réflexion et de décision, les problématiques en débat et les projets en cours.

De très nombreux projets de coopération territoriale transfrontalière (pas loin d’une centaine) sont en cours de réflexion ou de réalisation sous le label "programme opérationnel européen INTERREG 4 A" http://www.interreg-4agr.eu/FR/ . La partie technique étant traité par les agents des différentes composantes de la Grande Région, les élu.es et représentant.es des institutions (de Sarre, Luxembourg, Rhénanie Palatinat, Communauté française et communauté germanophone de Belgique, Conseil régional de Lorraine, Conseils Généraux 54,55, 57, et Préfecture de Région) sont régulièrement convié.es pour délibérer, accepter, refuser, demander des compléments de réflexion. Les porteurs de projets locaux disposent de 3 ans pour aboutir dans leur réflexion, chaque projet est ensuite évalué dans sa réalisation pratique.

D’autres rencontres permettent de faire le point par grands secteurs d’intervention. Début décembre s’est tenue une conférence dédiée à l’aménagement du territoire lors de laquelle les ministres, les élu.es et directeurs techniques des entités de la Grande région ont passé en revue les différents projets en cours dans ce domaine. Dans le cadre de la préparation du prochain sommet des exécutifs (24 janvier), cette journée a fait un état des lieux de la mise en œuvre des décisions et démarches engagées lors du début du 12ème sommet présidé par la Sarre (juillet 2009).

Les dossiers évoqués : recherche universitaire dite METROBORDER (concept de Région métropolitaine polycentrique transfrontalière !!!!! ) relativement ardue qu’il m’est difficile de résumer en 2 mots , mise en œuvre d’un SIG (système d’information géographique) Grande Région (c’est déjà plus concret), rôle des parcs naturels en Grande Région, réflexions et recommandations en matière de planification communale et intercommunale…. http://www.sig-gr.eu

à suivre…… elle cout, elle court, la Grande Région et la Vice-présidente aussi !!!

Elue et toujours impliquée sur le terrain

Dans l’exercice de ce premier mandat d’élue je garde une forte implication au quotidien sur le Piémont du Massif Vosgien par le maintien partiel de mon activité professionnelle (l’insertion par l’activité économique)et ma participation aux projets portés par habitants et élus du Pays de la Déodatie.

Maintenir ce double engagement, c’est, très concrètement, « Penser global, agir local « : mon quotidien que ce soit aux côtés des associations d’insertion, des demandeurs d’emploi ou des associations d’éducation à l’environnement alimente, enrichit notre réflexion au niveau Régional.

Vivre chaque semaine l’éloignement géographique de Metz c’est toucher du doigt toutes les difficultés rencontrées, en particulier par les Vosgiens pour se déplacer, travailler, étudier …. Porter mon expérience en appui à une politique de transport collectif équitable entre les territoires lorrains, une de mes priorités.

Il en est d’autres en lien avec mes engagements locaux et mes expériences passées : au Parc des Ballons où je représente la Région Lorraine qui porte le Parc avec les Régions Alsace et Franche Comté j’ai fait le choix d’être l’élue référente aux questions d’éducation à l’environnement, m’appuyant en cela sur mon implication pendant de nombreuses années au CPIEMMV.

Mais priorité ne veut pas dire exclusivité. Face à la multiplicité des tâches et des compétences régionales. Il est important de se concentrer sur un ou deux domaines, le fonctionnement du groupe des Elus EEL le permet, chacun sur son champ de compétence apportant au groupe son éclairage pour un travail collectif des dossiers.

Cependant les connaissances de chacun d’entre vous dans vos « spécialités » sont autant d’éclairages indispensables à bien porter les positions d’EELV au sein de la majorité régionale tout comme l’expression de vos attentes, vos interrogations me sont et me seront le meilleur des soutiens dans la mission que vous m’avez confiée. Alors n’hésitez pas !