1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Nord-mosellan

12è Vice-Présidente chargée de la Coopération Décentralisée et des Relations Internationalesjosiane_rec

Membre de la Commission aux formations

Représentante de la région aux conseils d'administration du :

  • Lycée Professionnel Régional "La Malgrange" - Thionville
  • Lycée Technologique et Professionnel Privé "Saint Vincent de Paul" – Algrange
  • Lycée Technologique et Professionnel Privé "Saint André" – Ottange
  • Lycée Polyvalent Régional Industriel "Gaspard Monge" – Hayange

Commissions aux formations

Cattenom : la grève des SPIE nous inquiète

 Grève chez les SPIE : EDF est responsable.

Les salarié-e-s de SPIE, entreprise sous-traitante d'EDF, sont en grève.
Nous les avons rencontré-e-s ce mardi devant le site du CNPE (centrale nucléaire) de Cattenom.
Ils/elles nous ont expliqué la dégradation de leurs conditions de travail et de vie :
-nombre important d'heures de travail de nuit et le week end non payés en heures supplémentaires
-prime de déplacement ou d'hébergement à la baisse
-dépassement des seuils de dosimétrie portant atteinte à leur santé
-désorganisation de leur travail
-déconsidération de leurs compétences par leur hiérarchie...

Nous soutenons leur combat légitime. Nous sommes inquiètes de cette situation pour la qualité de vie des personnels de SPIE mais aussi pour la sûreté des installations.
En effet, comment imaginer un fonctionnement optimum de la centrale nucléaire dans ces conditions ?
EDF fait un recours important à la sous-traitance.Elle se targue de choisir le mieux-disant.Le conflit de SPIE permet d'en douter et montre l'absence de contrôle de l'exploitant envers ses entreprises sous-traitantes.
EDF porte ici une lourde responsabilite : dans les marchés passés avec les entreprises sous-traitantes, EDF n'honore visiblement pas sa responsabilité sociale et environnementale.

Nous attendons d'EDF qu'elle contrôle les dispositions sociales et environnementales de ces marchés et qu'elle en rende compte devant la CLI.
La gestion d'une installation industrielle, de la dangerosité potentielle de celle d'une centrale nucléaire, mérite mieux que la légèreté de  gestion qui est à l'œuvre à Cattenom.

Josiane MADELAINE                          Eliane ROMANI
Membres de la CLI de  Cattenom    

Assises de la Coopération Internationale

Les Assises de la Solidarité se sont déroulées, comme tous les ans, au Conseil Régional le mercredi 4 avril 2012.
Cette matinée que je présidais, a rassemblé une centaine de personnes représentant, d'une part, une cinquantaine de porteurs de projets potentiels et d'autre part, des partenaires institutionnels comme l'Agence de l'Eau, le Conseil Général de Meurthe et Moselle, la Direction Régionale Jeunesse et Sports ...

Dans un premier temps, nous avons présenté l'appel à projet 2012 dont l'intitulé résume bien le contenu : Encourager les initiatives lorraines pour la solidarité et l'échange avec les populations du sud autour de 3 priorités, la santé, l'eau et l'agriculture.
J'ai souligné, dans mon intervention, l'importance, pour moi-même et pour le service en charge au CRL, du retour d'expérience rendu obligatoire maintenant. Ce retour d'expérience est d'autant plus enrichissant lorsqu'il se concrétise par la rencontre avec des représentants des régions bénéficiaires des projets de coopération, lors de leur passage en Lorraine.
Un exemple : lors d'une rencontre en Lorraine, regroupant  les partenaires associatifs et institutionnels lorrains et palestiniens d'un projet d'irrigation, j'ai pu apprécier le sérieux du projet et de sa mise en œuvre. Les résultats vont au-delà du projet grâce au concours des agronomes arabes visant désormais une production maraîchère biologique. 

Dans un deuxième temps nous avons organisé des rencontres rapides (genre « speed dating »), soit entre porteurs de projet d'une même région aidée, soit entre porteurs de projet et institutionnels.

Enfin, pour clore la rencontre et comme à l'accoutumée,  un focus a été apporté sur une question d'actualité. Cette année, la parole a été donnée sur un sujet particulièrement crucial : la situation au Mali, plus qu'alarmante dans le Nord. La situation est très préoccupante et les personnes impliquées dans cette zone l'ont évoquée avec beaucoup d'émotion.  Parce que cela concerne beaucoup de Lorrains solidaires du Nord-Mali, je me rendrai à l'assemblée générale des Associations du Cercle de Ménaka les 12 et le 13 mai prochains.

Arcelor Mittal : avec ou sans ULCOS, il faut reprendre la production.

Florange-23-vendrdi-24-fvrier-2012-La-journe-des-politiques Depuis le début de l'occupation des Grands Bureaux de Florange, Guy Harau et moi-même, ainsi que d'autres militants locaux d'EELV,  nous sommes présents sur place quasiment tous les jours pour soutenir la bataille menée par les sidérurgistes.

Nous n'avons donc pas hésité à répondre présents vendredi 24 février 2012 à l'appel de l'intersyndicale accompagnés par d'autres élu.es régionaux d'EELV Lorraine ainsi que par Sandrine Bélier, notre Députée Européenne.Florange-31-vendrdi-24-fvrier-2012-La-journe-des-politiques-Explications
Nous avons repris, loin des caméras et des micros, le dialogue engagé pendant la campagne des régionales avec les figures de proue du mouvement. La position des écologistes n'est pas toujours bien comprise des sidérurgistes. Dans ce dossier, comme dans d'autres, nous nous devons d'approfondir nos positions et d'engager un dialogue sans démagogie ni récupération électoraliste.

C'est pour cela que notre présence sans tapage et sans esbroufe, mais à l'écoute et dans le dialogue direct, a été appréciée de nos interlocuteurs.

Par la suite, nous avons suivi dans ou autour de la cohue journalistique le discours de François Hollande ...

Nouvel Incident à Cattenom !

 Communiqué de presse EELV 22 février 2012

Il se passe toujours quelque chose à la centrale EDF de Cattenom !!!

A Cattenom, les semaines se suivent et se ressemblent . 
Les incidents se succèdent. C'est le quatrième depuis le début de l'année.
La production est à nouveau ralentie :seuls deux réacteurs sont actuellement en activité. Heureusement le soleil brille depuis quelques jours et ailleurs  les panneaux photovoltaïques tournent à plein régime.
Ces incidents à répétition depuis début 2012, quel que soit leur niveau, vont finir par inquiéter sérieusement les riverains de la Grande Région. Les anti-nucléaires quant à eux ne sont pas rassurés.

Eliane Romani et Josiane Madelaine saluent la sortie récente d'un rapport indépendant d'analyse critique suite aux Evaluations Complémentaires de Sécurité
.

Rédigée par deux Instituts indépendants à la demande de Greenpeace France, l'analyse approfondie concerne 4 centrales nucléaires, le centre de retraitement de la Hague et l'EPR de Flamanville en cours de construction.
Les deux rédacteurs ont ciblé certaines questions essentielles de sureté ; ils formulent des recommandations qui apporteront des éléments utiles au débat français sur la sureté nucléaire.

Le 2 mars prochain les Commissions sécurité et environnement du Conseil Parlementaire Interrégional se réuniront à Perl, à l'initiative de Mme Kuhn Theis présidente de la commission sécurité. L'incident concernant la piscine de Cattenom y sera discuté.
Josiane Madelaine, présidente du CPI proposera d'étudier la possibilité d'une analyse indépendante approfondie pour Cattenom du même type que celle financée par Geenpeace.

Josiane Madelaine et Eliane Romani, membres de la Commission Locale d'Information de la centrale nucléaire de Cattenom

Cattenom: un nouvel incident . Et alors?

Communiqué de presse EELV -11 février 2012

Cattenom : un nouvel incident. Et alors ?

Un nouvel incident à la centrale de Cattenom ( un de plus !!) et voilà le réacteur 2 à l'arrêt pour.... « au moins 10 jours ».
Voilà qui tombe mal !
D'autant plus mal qu'en période de grand froid, la demande énergétique est à son maximum.
Que faire alors pour pallier cette rupture dans la chaîne de production?
La France continuera à importer de l'électricité d'Allemagne, comme elle le fait en continu depuis le 2 février.

Ainsi donc, contrairement à ce que prétend EDF depuis 40 ans, l'industrie nucléaire:
- n'assure pas une production continue d'électricité
- n'est pas capable d'adapter de façon souple sa production à la demande
- n'assure pas l'indépendance énergétique de la France

L'option "centrales nucléaires + chauffages électriques", imposée en France de longue date, démontre une fois de plus toute son absurdité :
- La France est le seul pays en Europe à voir sa consommation augmenter.
- La consommation d'électricité française atteint de tels sommets que le parc nucléaire, bien que gigantesque, en est totalement dépassé.

Josiane Madelaine
Vice-Présidente du CR de Lorraine
Eliane Romani
Maire Adjointe de Thionville
Membres de la CLI