1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Les compétences dévolues aux Régions en matière de classement en Réserve Naturelle Régionale (RNR) découlent directement de la loi de 1992, dite Loi de Démocratie de Proximité. Cette nouveauté institutionnelle permet aux Régions, par délibération en séance plénière, de protéger règlementairement des sites naturels remarquables. Chaque réserve dispose d'un règlement strict permettant aux agents assermentés de dresser procès verbal.
Toutes les RNR sont organisées autour d'un Comité de Pilotage Local associant les acteurs locaux (maires, usagers, propriétaires, agriculteurs ...) et d'un gestionnaire délégué mandaté officiellement par le Conseil Régional.
Ce mode de fonctionnement donne entière satisfaction et toutes les décisions prises sont votées par consensus à chaque Comité de Pilotage.

Mais voilà que les plus hauts représentants de l'Etat oublient l'existence même des Réserves Régionales !
Ainsi, Madame le Préfet de la Meuse, par arrêté préfectoral, décide, de son seul fait, d'accorder le prélèvement d'une espèce rare et menacée, protégée légalement de surcroit, la rainette verte, sur le territoire de la Réserve Naturelle Régionale des étangs de Lachaussée.
Au mépris des propriétaires non informés, au mépris du Comité de Pilotage, au mépris du règlement de la réserve, au mépris du Conseil Régional, la Préfète décide seule sur un territoire protégé.

Nous lui avons écrit fermement pour lui rappeler les règles de droit et l'existence formelle de la Réserve Naturelle Régionale.
Pas de réponse à ce jour ... mais les prélèvements n'ont pas eu lieu.

Comme quoi, l'Etat n'a pas encore compris que la décentralisation existe !