1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Monsieur le Président,

Cher.e.s collègues

Je voudrais revenir sur une des orientations de ce DOB : « La transition énergétique et le développement durable comme moteur de nouveaux marchés et de nouveaux emplois »

Oui peut-être, surement même, la transition énergétique devrait générer de nouveaux emplois.

mais il faut surtout avoir pour objectif la transition énergétique qui assurera à notre pays l’autonomie énergétique

-          en incitant aux économies d’énergie

-          en soutenant le développement des énergies renouvelables et non polluantes

Il faut aussi avoir pour objectif un réel développement durable tel que défini à Rio au Sommet de la Terre de 1992 : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.»

Quels sont les besoins du présent ?

-          L’emploi, certainement

-          Certainement aussi une meilleure répartition des richesses,

Et il nous revient d’être vigilants à la redistribution de l’argent public, surtout quand il se fait plus rare.

Etre vigilants à ce qu’il aille là où il sera le plus productif et le plus utile pour le plus grand nombre.

Après l’emploi, la deuxième préoccupation des Françaises et des Français c’est leur santé et celle de leurs enfants.

La Lorraine est en mauvaise place par rapport au reste du pays pour un grand nombre de pathologies, notamment pour ce qui concerne les maladies chroniques comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les cancers. La France est le pays qui a le plus fort taux de cancers hormonaux dépendants et c’est aussi le pays où est mis la plus forte concentration d’entrants chimiques dans les sols…

On ne peut plus ignorer l’impact des modes de vie et de l’environnement sur l’épidémie de ces maladies chroniques.

Hier soir j’étais en Meuse pour signer au titre de la région le CLS (Contrat Local de Santé) de Stenay. Un des axes prioritaires de ce CLS est : « Rendre l’environnement favorable à la santé »

C’est évidemment par ça qu’il faut commencer pour répondre au besoin légitime de nos concitoyen.ne.s qui est de vivre le plus longtemps possible et en bonne santé,

c’est rendre l’environnement physique favorable à la santé

c’est préserver la qualité de l’air, de l’eau et des sols

c’est protéger la biodiversité et les milieux naturels

c’est comme vous l’avez dit, Président, dans votre introduction : « l’Adaptation, l’Evolution et les Aménagements » en partant du diagnostic actuel et en prenant en compte

-          La crise sanitaire à laquelle notre région est confrontée

-          Et la dégradation de notre environnement

A ce sujet, j’interpelle les parlementaires présent.e.s dans cet hémicycle, député.e.s et sénateurs : puisque les Régions ont compétence pour la protection de la biodiversité et des espaces naturels sensibles, il serait légitime que la TDENS (Taxe Départementale pour les Espaces Naturels Sensibles) qui comme son nom l’indique est actuellement prélevée pour les Départements, il serait légitime que cette taxe soit transférée aux Régions. Ce qui nous donnerait les moyens de mener des politiques plus ambitieuses et plus efficaces de protection de l’environnement et de la biodiversité.

Parce que le principal enjeu de la Transition Energétique et du Développement durable, c’est d’abord la survie de l’humanité et dans les meilleures conditions.

Et puisqu’on parle de développement durable et de réponses aux besoins, je voudrais évoquer les besoins d’une bonne moitié de la population lorraine et de l’engagement qu’a pris notre collectivité en janvier 2012 par la signature du PRSEFH (Plan Régional Stratégique pour l’Egalité des Femmes et des Hommes). De nombreux acteurs lorrains sont engagés dans cette dynamique avec la Préfecture et le Conseil Régional.

Je ne développerai pas aujourd’hui le grand décalage qui existe entre la loi et la réalité et l’intérêt humain, mais aussi économique qu’il y a à assurer l’égalité à tous les niveaux.

Nous sommes invités par la Ministre à poursuivre cet engagement dans le cadre du PIDFE (Programmation Interministérielle pour les Droits des Femmes et pour l’Egalité) qui sera décliné en Région et nous demandons que notre collectivité y prenne toute sa place, y soit force de propositions et se donne les moyens pour que la Lorraine soit sur ce sujet aussi un territoire d’excellence.

DOB

18/12/2014